Démarche Analytique

Forum d'études et de travaux sur la démarche analytique, la psychanalyse, les connaissances sur la psyché...


    Extrait L'homme et son Anima par René Bommelaere

    Partagez
    avatar
    René Bommelaere
    Admin

    Messages : 143
    Date d'inscription : 30/05/2009
    Age : 78
    Localisation : TOULOUSE
    Emploi/loisirs : Psychanalyste -- Formateur-Didacticien

    Extrait L'homme et son Anima par René Bommelaere

    Message  René Bommelaere le Mar 16 Fév - 22:22

    L'homme et son Anima: (extrait de l'ouvrage : Anima-Animus)


    L'homme peut être amené à entrer en relation avec son "Anima"; il reconnaît alors la "maîtresse" qu'il pressentait - celle qui le dirige intérieurement -.

    Obéir à l'Anima - en lui - n'est pas obligatoirement si douloureux, les compensations sont agréables. C'est plutôt le fait que le support Anima soit possédé par son Animus indifférencié qui est tragique pour lui, car sa dépendance à l'EROS de l'Anima indifférenciée en lui, l'incite à accepter, inconsciemment, de ne plus utiliser avec lucidité et discernement: SON SENS CRITIQUE.

    Il se " lie ", pieds liés comme signifie : « Œdipe », à la relation, ce qui l'entraîne aux tragédies Shakespeariennes, oedipiennes... Il joue Caïn, Abel, Abraham, Vénus, Electre, Iphigénie ... une infinité d'autres rôles et il en prend " plein la poire" ( C'est juteux ! ...Non ?)
    Il paraît naturel et évident (dans les sous bassements inconscients) pour la femme d'obéir avec une soumission d'esclave à l'autorité de l'Animus non intégré ! Comme à celle de l'homme... à une certaine époque de vie. Mais un nombre important de contemporaines par l'accès au travail professionnel ... sont maintenant les représentantes - de haut niveau - de l'autoritarisme de l'Animus indifférencié, ce qui pourrait-on dire
    " double les effets pervers " surtout quand celui-ci n'est pas reconnu et intégré en conscience dans la personnalité.
    Ce que les femmes doivent surtout surmonter est leur manque de confiance en elles mêmes et leur force d'inertie pour bousculer leurs convictions aux jugements prétendus universels de l'Animus non différencié.

    C'est un peu moins le cas pour certains hommes et quelques femmes d'ailleurs, nous pouvons le percevoir actuellement dans divers domaines où ils, elles, posent leurs connaissances comme des hypothèses, des théories, des bases, utilisables et utilisées pour continuer à les modifier, sinon à les enrichir.
    Derrière l'assurance arrogante, l'aplomb que rien ne peut entamer, se cachent bien souvent une timidité, un manque de conviction personnelle et le sentiment d'être mal comprise ou mal jugée.

    Construire et obtenir de plus en plus notre indépendance intellectuelle se manifeste par l'attitude assurée d'une identité qui s'affirme (ou qui s'affine comme le vin et le fromage). 60
    Ce n'est pas seulement en Europe - mais aussi aux Etats Unis où l'on parle pourtant " du culte de la femme "- que nous subissons la surestimation et " le culte de l'Animus " dont l'homme n'est qu'un piètre support.
    Les femmes manquent d'estime envers leur propre sexe , il est encore nécessaire d'insister pour qu'elles accordent à leur féminité - dont le support symbolique est ce sexe- la valeur qu'elle A sur le plan de la nature.

    Pour l'homme sa confrontation avec l'Anima est vitale comme celle de la femme avec son Animus, mais tous deux auront à prendre en charge : leur Anima et leur Animus en chacun d'eux.
    Reconnaître son Animus ne va pas sans sacrifice pour la femme. En effet prendre conscience et accepter d'intégrer en conscience, c'est pour elle accepter " de perdre le pouvoir " de son sexe. 61

    CAR PAR " SON INCONSCIENCE ", ET C'EST EN PARTIE GRACE A CELLE-CI, QU'ELLE EXERCE SUR L'HOMME UN EFFET SUPPOSE MAGIQUE, UN CHARME QUI PARAIT LUI DONNER POUVOIR SUR LUI, COMME ELLE S'EN REND INSTINCTIVEMENT COMPTE, - ELLE S'ACHARNE A REFUSER TOUTE PRISE DE CONSCIENCE, MEME SI LES CHOSES DE L'ESPRIT LUI PARAISSENT DIGNES D'EFFORT.

    Beaucoup de femmes - et d'hommes - restent ainsi artificiellement dans l'ignorance pour ne pas être obligés de faire le sacrifice " de leurs soit-disant pouvoirs enfantins ".


    58) Dans cette communication privilégiée de l’enfant avec sa mère, dans l’échange du lait, du contact, de la chaleur, de la sécurisation ... l’enfant est en liaison directe avec les peurs, les angoisses, les croyances, les références surmoïques de la mère, de la tribu ... Dans ce réseau d’influences et de suggestions intenses l’enfant a à faire ses choix ...,

    59) Cette relation maternelle peut être vécue à travers de nombreux substituts: Tous ceux qui font ou feront figure d’éducateurs.N'oublions pas que la projection de l'Animus s'effectue sur tous les Autres extérieurs à soi. Ils sont susceptibles de s'accrocher aux fantasmes, aux désirs profonds, aux manques ... du - héros - qui va naître ou qui vient de naître s'il n'est pas déjà néantisé. (néant tissé)

    60) Notions de maturation, de fermentation et d’adéquation à la vie. D’où la nécessité d’ensemencer.

    61) L’ennui pour cette femme là, c’est qu’elle arrive à croire encore en ce pouvoir ! CF. Démasque le pouvoir des masques , les pouvoirs enfantins et les jeux d’Electre non intégrée, ENI, pages :196 à 220 .


    _________________
    C'est avec un certain plaisir que je me propose de répondre à toute question qui serait susceptible de vous aider à mieux comprendre mes propos -- aussi n'hésitez pas --
    René Bommelaere

      La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 10:39