Démarche Analytique

Forum d'études et de travaux sur la démarche analytique, la psychanalyse, les connaissances sur la psyché...


    Investir l'autre -- les suggestions facilitent ...

    Partagez
    avatar
    René Bommelaere
    Admin

    Messages : 143
    Date d'inscription : 30/05/2009
    Age : 77
    Localisation : TOULOUSE
    Emploi/loisirs : Psychanalyste -- Formateur-Didacticien

    Investir l'autre -- les suggestions facilitent ...

    Message  René Bommelaere le Mar 12 Jan - 22:06

    * Les suggestions ne se substituent pas aux traitements médicaux, mais dans de nombreux cas elles sont complémentaires.
    Elles facilitent l'absorption des médicaments, intensifient leurs effets positif et diminuent les effets iatrogènes. Elles procurent l'anesthésie, l'analgésie, le calme et la détente favorisant une communication, une relation positive enrichissante.

    Investir
    Quand le patient s'adresse spontanément à un spécialiste de la suggestion, il le fait parce qu'il en attend quelque chose, il investit l'autre de le prendre en charge par la suggestion, « la porte est ouverte » celle-ci peut passer ; mais quand le patient s'adresse au médecin, la suggestion directe, utilisée par celui-ci, peut être acceptée avec une confiance limitée dans le résultat : "Car ici le patient vient chercher une ordonnance"! Il a donc placé‚ sa confiance, sa demande dans cette ordonnance, le médecin doit donc profiter de cet état d'esprit et utiliser l'ordonnance comme véhicule d'une suggestion indirecte.
    Aussi le commentaire, sur les conditions d'emplois et les effets du médicament, donc de réussite, apportera la quasi certitude du résultat. Les effets annoncés seront obtenus.
    Le médecin, en tant que tel, se trouve dans l'obligation de prescrire le médicament même si celui-ci n'est pas nécessaire.
    Le malade a confiance dans le médicament, c'est un médicament qu'il lui faut, d'où la stimulation de l'effet des médicaments "formulés" par le praticien lui même: un médicament spécifique au malade, à lui seul sera "bien supérieur" alors à la poudre ou le cachet, X ou Y, de monsieur tout le monde ; quant à l’effet de celui que l'on peut se procurer sans ordonnance, il tient aux croyances familiales ou de groupe sur celui-ci.
    La suggestion indirecte peut être administrée, méthodiquement à l'insu du sujet; elle est précieuse aux médecins, éducateurs, parents.
    Il s'agit moins de "connaissances" que de communication, de relation et d’un peu de psychologie appliquée.


    _________________
    C'est avec un certain plaisir que je me propose de répondre à toute question qui serait susceptible de vous aider à mieux comprendre mes propos -- aussi n'hésitez pas --
    René Bommelaere

      La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin - 8:57