Démarche Analytique

Forum d'études et de travaux sur la démarche analytique, la psychanalyse, les connaissances sur la psyché...


    Réflexions sur le Lien

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 79
    Date d'inscription : 17/05/2009

    Réflexions sur le Lien

    Message  Admin le Sam 10 Nov - 0:19

    Vous sont proposés ici, des réflexions, des travaux sur tout ce qui a trait au lien. Ce qui l'anime, le sous-tend, tout ce qui suscite "liaison", effet miroir, liens conscients, inconscients...


    Dernière édition par Admin le Mar 2 Avr - 0:34, édité 1 fois
    avatar
    René Bommelaere
    Admin

    Messages : 143
    Date d'inscription : 30/05/2009
    Age : 78
    Localisation : TOULOUSE
    Emploi/loisirs : Psychanalyste -- Formateur-Didacticien

    Le lien

    Message  René Bommelaere le Lun 1 Avr - 23:06

    La part de l'autre
    À quoi me sert de voir, d'entendre les jeux, les intentions de l'autre... De préciser ses jeux, de poser même, allons jusque-là, un diagnostic sur ses comportements ? La seule utilité et nous pouvons le souligner est de s'entendre soi-même ( il nous est possible d’expérimenter en conscience les scénarios et les jeux d’acteurs qui nous poussent à un moment donné) en fait de s'aider des matériaux recueillis pour comprendre quelle est la nature, l'intention de nos comportements, quelles sont nos motivations en interrelation -- interaction avec celles de l'autre.
    Nous pouvons préciser donc face à nos perceptions de l'autre, nos réactions... Non pour mettre en place d'autres réactions, contre l'autre, car cela est déjà fait, mais pour nous proposer une action personnelle limitée à notre relation à l’autre (essentiellement limitée à cet espace). S'il y a cadrage éventuel de la relation cela implique « je me recadre ».
    S'il y a une action à mener : « c'est j'agis pour moi », « je me positionne pour moi », mais tout cela en oubliant à ce moment là totalement l'autre.
    L'écoute en démarche analytique implique la récupération de toutes nos perceptions pour nous-mêmes. Je n'entreprends donc pas une action ou une programmation d'état d'être:-- en pensant à l'autre. -- en supposant que l'autre. -- en espérant que l'autre...
    Évitons d'être en comportement parano, l'écoute de soi est une enquête de recherches où le sujet à découvrir c'est nous-mêmes; où il n'y a pas :
    -- de coupables extérieurs, le seul coupable c’est nous pour nous -mêmes.( être responsable de soi, est plus constructif).
    -- de châtiments ou de punition -- ça c'est déjà fait ou déjà à l’œuvre, mais là, nous pouvons nous en sortir.

    Nous sommes à apprendre, à percevoir par l’étude du transfert, que le réel ne peut s'atteindre... Que c’est impossible !
    Il me semble trop souvent qu'il nous est difficile de ne pas croire à ce que nous percevons, que ce soit par la vue, l'ouie, le goût, le toucher, la perception de déplacement dans l'espace...

    Qu'est-ce que l'animus non intégré... Sinon entre autres la capacité à fabriquer de la « vérité », « de la réalité... » :
    Et de plus, à y croire, être prêt, prête à se battre pour affirmer ce qui devient à un certain niveau un idéal -- celui de notre chère pensée, celui de notre merveilleuse réflexion pathologique.
    Apprenons quelle que soit l'information qui nous est proposée à ne pas croire, ni à ne pas y croire... Nous pouvons nous positionner dans une attitude de doute (dans le sens d'un doute constructif) apte à accueillir d'autres informations en toute neutralité.


    _________________
    C'est avec un certain plaisir que je me propose de répondre à toute question qui serait susceptible de vous aider à mieux comprendre mes propos -- aussi n'hésitez pas --
    René Bommelaere

      La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 14:49